9 causes du syndrome du canal carpien

Le syndrome du canal carpien (SDC) est une maladie chronique qui origine de l’inflammation des vaisseaux sanguins du canal carpal et du canal carpien. Le syndrome du canal carpien est une maladie chronique qui peut provoquer des douleurs, des accidents vasculaires cérébraux, une déshydratation et même des lésions osseuses. Le syndrome du canal carpien peut être localisé, le plus souvent à l’arrière du bras, ou global.

Le canal carpien, ou canal du genou, est un tube creux qui transporte les aliments de l’intestin vers le reste du corps. Le canal mesure environ 5 cm de long et est situé à l’arrière du genou. Avec l’articulation du genou, il se situe entre la cuisse et le tibia.

Le syndrome du canal carpien (SCC), ou compression du nerf médian, est une affection qui provoque des picotements, une faiblesse ou un engourdissement de la main. Cela est dû à la pression exercée sur le nerf médian, qui court le long du bras et traverse le canal carpien. Au poignet. Explore les causes de ce phénomène dans cet article.

Chez la plupart des patients souffrant de ce trouble courant, la détérioration se produit avec le temps. C’est pourquoi il est important de diagnostiquer rapidement cette affection et de la traiter selon les directives d’Ortho Info. En adoptant certaines habitudes et des solutions simples, vous pouvez atténuer les symptômes de ce syndrome. Toutefois, si elle persiste, elle peut entraîner une détérioration et des lésions nerveuses. Dans ce cas, une intervention chirurgicale peut être envisagée pour soulager ou arrêter la compression du nerf médian. Causes du syndrome du canal carpien – Source : Abeille Star 180 Causes du syndrome du canal carpien, selon Carlos Rodriguez Aceves, neurochirurgien au centre neurologique de l’hôpital ABC à Mexico. Le syndrome du canal carpien peut être causé par un certain nombre de facteurs :

1. Utilise fréquemment ses mains

Vos activités professionnelles ou de loisirs nécessitent une flexion répétée et prolongée du poignet. Cela peut affecter les tendons du poignet, qui peuvent gonfler et provoquer une pression sur le nerf médian.

2. Facteur héréditaire

Nous avons tous une anatomie différente du canal carpien. Ce canal peut être plus étroit pour certains et moins étroit pour d’autres. Dans ce cas, une entorse du canal carpien peut être présente dans votre famille.

3. Grossesse

Les ballonnements peuvent être causés par des changements hormonaux pendant la grossesse ou la ménopause.

4. Certains problèmes de santé

Certaines maladies peuvent être associées au syndrome du canal carpien : polyarthrite rhumatoïde, hypothyroïdie, diabète et ses complications neurologiques.

5. Déformation de la main ou du poignet ou accident

La pression sur le nerf peut également se produire lors d’activités et de mouvements qui sollicitent fortement la main et le poignet. Une entorse ou une fracture du poignet peut également provoquer ce syndrome. Un article paru dans Doctissimo, rédigé par le pédiatre Lionel Rossan et la médecin de famille Jacqueline Rossan-Lumbroso, cite des facteurs tels que l’exposition quasi-constante aux vibrations, l’âge, la goutte, l’hypothyroïdie et l’acromégalie. Cette dernière condition est liée à une production excessive d’hormone de croissance. En outre, les femmes sont plus sensibles à la maladie. Les facteurs de risque tels que l’arthrite et les kystes du canal carpien (kystes synoviaux) doivent également être pris en compte.

Syndrome du canal carpien chez la femme enceinte

La grossesse est un facteur de risque pour le syndrome du canal carpien. Selon un article du Figaro, le tissu conjonctif des femmes enceintes est particulièrement hypertrophié par l’insémination hormonale. Le syndrome du canal carpien peut résulter d’un gonflement des gaines tendineuses après plusieurs mois de grossesse. Bien que les symptômes soient les mêmes que chez les autres patients, ils peuvent disparaître vers la fin de la grossesse. Dans ce cas, la chirurgie du poignet est à éviter, sauf si la situation de la femme enceinte est exceptionnelle.

Symptômes du syndrome du canal carpien

Cette maladie provoque un ralentissement de l’influx nerveux. Le journal médical Web Md a répertorié plusieurs manifestations symptomatiques :

  • Difficulté à tenir des objets et perte de force dans la main – Picotements et douleurs dans l’avant-bras ou le bras entier
  • La sensation de choc se propage au pouce, à l’index, au pouce et à l’annulaire.
  • Douleur, picotement, démangeaison, brûlure ou engourdissement dans la paume, le pouce ou l’index et le majeur.
  • Une sensation de picotement, également appelée paresthésie. Ces sentiments peuvent également être causés par d’autres facteurs.

Il peut également y avoir des douleurs nocturnes, caractérisées par un engourdissement des doigts. Un état qui peut être dû à la position des mains pendant le sommeil. En conséquence, vous pouvez vous réveiller avec des engourdissements et des picotements dans les mains, qui peuvent également s’étendre à votre épaule. Ce syndrome peut également survenir pendant la journée lors d’activités où le poignet est plié. Lorsque le syndrome du canal carpien s’aggrave, la capacité à saisir (grip) peut se détériorer en raison de la contraction musculaire. En outre, la douleur peut devenir plus intense et s’accompagner de crampes musculaires. Ces complications peuvent entraîner une sensation de faiblesse dans les doigts, un retard de l’influx nerveux ou des difficultés à effectuer des mouvements qui nécessitent de la force et de la coordination, comme par exemple. B. Serrez son pouce. Lors de votre consultation, votre médecin effectuera le signe de Tinel, en examinant votre poignet en tapant sur le devant. Le médecin peut également plier votre poignet et vous demander d’étirer vos bras. D’autres moyens sont également utilisés pour établir un diagnostic précis. Parmi eux :

  • Échographie, IRM et radiographie pour examiner les tissus et les os du poignet.
  • Mesure des signaux nerveux dans la main et le bras par des tests de conduction nerveuse
  • Mesure de l’activité électrique d’un muscle par l’application d’une fine électrode. Il s’agit d’une procédure d’électromyogramme (EMG).

Traitement du syndrome du canal carpien

En fonction de l’évolution de la maladie et des symptômes dont vous souffrez, le traitement sera différent. Voici celles qui peuvent être efficaces, en fonction de votre état :

1. Exercice

La douleur et les autres désagréments associés au syndrome du canal carpien peuvent être soulagés par l’exercice. Les étirements et autres exercices peuvent aider le nerf du canal carpien à mieux se déplacer.

2. Changements de style de vie

Si votre travail ou votre passe-temps implique des mouvements répétitifs, veillez à faire des pauses fréquentes. Vous devez également essayer de modérer les activités qui provoquent des douleurs, voire prendre un congé si possible.

3. Traitement de la toxicomanie

Le gonflement de cette zone peut être traité par des médicaments anti-inflammatoires ou des injections de stéroïdes. La douleur peut également être atténuée par des analgésiques. Mais comme le souligne Ann-Christine Della Valle, médecin de famille, dans le Journal des Femmes, il ne s’agit que d’un contrôle des symptômes.

4. Immobilisation du poignet

Pour réduire la pression sur vos nerfs, votre spécialiste peut vous demander de porter une attelle qui empêche votre poignet de bouger. Une attelle ou un appareil orthopédique peut être utile la nuit car il vous permet de vous endormir sans engourdissement ni picotement.

5. Chirurgie

Si aucune de ces mesures ne donne les résultats escomptés, la chirurgie de libération du canal carpien peut s’avérer nécessaire. Il s’agit d’un traitement chirurgical qui élargit le canal carpien, réduisant ainsi la pression sur le nerf.

6. Corticostéroïdes

Si la douleur est sévère et persistante, une injection de corticostéroïdes dans le canal carpien peut être effectuée pour soulager la pression dans le canal. En raison de l’effet anti-inflammatoire des corticostéroïdes, cette méthode de traitement peut rester efficace pendant plusieurs semaines. En revanche, une complication de l’affection ne peut être autorisée. Si le syndrome du canal carpien n’est pas traité à temps, les symptômes peuvent s’aggraver et durer plus longtemps. D’où l’importance d’un diagnostic rapide. Plus tôt vous commencerez le traitement, plus vous aurez de chances de guérir votre syndrome du canal carpien, conseille Anna-Christine Della Valle. Il explique également que chez les patients à haut risque, il est important d’examiner le syndrome sous deux angles. En fait, les deux mains doivent être utilisées alternativement pour les mouvements répétitifs et vibratoires. Si la douleur persiste après un traitement anti-inflammatoire de longue durée et que les activités professionnelles risquent de provoquer une rechute, une intervention chirurgicale peut être proposée. Il est particulièrement important de ne pas laisser la gravité de l’affection s’aggraver, car si le nerf est soumis à une pression trop longue, il peut être excessivement endommagé. L’opération consiste généralement en une petite incision de 3-4 cm dans la paume de la main. Le nerf est ensuite exposé par dissection du ligament. L’autre opération se déroule sous endoscopie et implique une petite incision de 1 cm dans le poignet et la paume. Ces deux procédures chirurgicales sont généralement réalisées en ambulatoire sous anesthésie locale. Dans tous les cas, le chirurgien choisira soigneusement l’option qu’il juge la plus adaptée à l’état du patient.  L’efficacité de ces procédures est telle que les douleurs au poignet, les fourmillements et les picotements disparaissent immédiatement après l’intervention et que la fonction motrice revient à la normale.

Prévention du syndrome du canal carpien

Pour éviter que la maladie ne s’installe, il faut respecter certains gestes et habitudes de la vie quotidienne :

  • Comme mentionné ci-dessus, portez une attelle pour empêcher votre poignet de bouger. Cela les gardera droits.
  • Gardez vos mains au chaud
  • Faites des pauses chaque fois que cela est possible.
  • Assurez-vous que vos poignets sont dans la bonne position pour toute activité, travail ou repos.

Au travail, par exemple, une posture correcte devant l’écran d’ordinateur est encore plus importante pour le syndrome du canal carpien. Il est possible qu’un clavier inapproprié augmente le risque de développer le syndrome en question. Par conséquent, une position neutre du poignet est nécessaire pour éviter toute blessure éventuelle. Pour ce faire, assurez-vous que votre avant-bras est au même niveau que votre main, qui peut être légèrement plus basse que votre avant-bras. Rappelez-vous que le clavier doit être à une hauteur relativement basse et que vos mains ne doivent pas être plus hautes. Évitez également de plier votre poignet, qui peut être soutenu par un oreiller. Si vous restez assis trop longtemps, vous devez faire des exercices pour soulager votre colonne vertébrale.

Qu’est-ce que le syndrome du canal de Guillon

Le syndrome du canal de Guillon peut être confondu avec le syndrome du canal carpien. En outre, il existe un canal ostéofibreux dans lequel s’étend le nervus ulnaris. C’est le canal de Guillon, qui est à la fois un nerf sensitif et moteur. La différence ? Les manifestations se situent dans le 5ème doigt, c’est-à-dire l’auriculaire, ainsi que dans la partie interne du 4ème doigt. Les doigts. Mais dans certains cas, les deux syndromes peuvent être liés. Cliniquement, les deux syndromes sont similaires dans la mesure où le syndrome de Guillon résulte d’une compression du nerf cubital. Ce dernier point s’applique à 5. Le doigt ! En outre, ce syndrome est beaucoup moins fréquent que le syndrome du canal carpien.

Related Tags:

syndrome du canal carpien diagnosticsyndrome du canal carpien symptômessyndrome du canal carpien pdfcanal carpien traitement naturelcanal carpien chirurgiecanal carpien anatomie,People also search for,Privacy settings,How Search works,syndrome du canal carpien diagnostic,syndrome du canal carpien symptômes,syndrome du canal carpien pdf,canal carpien traitement naturel,canal carpien chirurgie,canal carpien anatomie,canal carpien non traité,canal carpien exercices

Previous Post Faussement accusé d’avoir violé une jeune fille, un adolescent de 17 ans a fini par se suicider
Next Post “J’ai su que j’allais divorcer quand mon mari m’a dit de me taire pendant l’accouchement”