Antioxydants : lesquels choisir et pourquoi

Antioxydants sont essentiels pour la santé et pour la longévité. Aussi ils jouent un rôle important dans le bon fonctionnement des cellules et dans la réparation des tissus détériorés. En revanche, ils sont présentés comme étant “du poison”. En réalité, ils jouent un rôle essentiel dans la santé et la vie.

Les anti-oxydants sont une vaste famille de composés chimiques naturels ou synthétiques (par exemple, les vitamines, les enzymes, les oligoéléments, les acides gras, les polyphénols, les carotènes, les flavonoïdes et les lactosérosides) qui agissent comme neurotransmetteurs. Ils sont en activité lors des états de stress, de fatigue, de surmenage, de faim, d’hémorragie et de champs électromagnétiques.

Il est primordial pour notre santé de pouvoir neutraliser les radicaux libres en assurant un apport en antioxydants adéquat. Lorsque l’équilibre radicaux libres / antioxydants est rompu, notre organisme est soumis au stress oxydatif. Le stress oxydatif détruit toutes nos structures cellulaires : peroxydation des graisses des membranes cellulaires, oxydation des protéines cellulaires et destruction des histones de notre ADN. Ainsi le stress oxydatif est le facteur principal du vieillissement. Veiller à un apport suffisant en antioxydant est donc central pour notre santé et dans le cadre d’une stratégie anti-âge. Dans cet article nous nous centrerons sur les principaux antioxydants pour mener à bien une stratégie antioxydante complète et efficace.

Antioxydants endogènes et exogènes

La vitamine C ou la vitamine E sont des antioxydants apportés par l’alimentation ou la supplémentation, il s’agit donc d’antioxydants exogènes. À l’inverse, l’enzyme glutathion peroxydase est synthétisée par notre organisme, c’est donc un antioxydant endogène. Néanmoins, cette glutathion peroxydase a besoin de cofacteur, comme le sélénium pour bien fonctionner. Nous pouvons donc également contribuer à un meilleur fonctionnement de nos antioxydants endogènes en veillant au bon apport de ces cofacteurs.

Antioxydants hydrosolubles et antioxydants des graisses

Une grande distinction dans les antioxydants est s’ils sont hydrosolubles ou liposolubles. Les antioxydants hydrosolubles interviendront dans les milieux aqueux de notre corps : milieu intra et extracellulaire, fluides corporels. Les antioxydants liposolubles (antioxydants des graisses) protégeront surtout nos membranes cellulaires qui sont composées de graisses. Leurs bénéfices s’observeront au niveau de la peau et du système nerveux.

La vitamine C

La vitamine C est un antioxydant hydrosoluble qui neutralise le radical libre hydroxyl. Généralement, les espèces du règne animal sont capables de synthétiser leur vitamine C, mais du fait d’une mutation dans le gène d’une enzyme, l’être humain est incapable de réaliser cette biosynthèse. L’apport en vitamine C est donc primordial, surtout pour les fumeurs et les citadins. Il sera alors important de consommer des aliments crus. Néanmoins la vitamine C se dénature rapidement, des études ont montré qu’entre la cueillette et la consommation, 50% de la vitamine C était perdue. Il est donc primordial de pouvoir compléter ses apports avec une supplémentation. Dans mes consultations je recommande en moyenne une dose de 500 à 1000 mg par jour, parfois plus. On a coutume de dire que la vitamine C peut être consommée sans risque dans la limite de la tolérance intestinale. Cela signifie que de grandes quantités de vitamine C pourront avoir un effet laxatif et il faudra alors suspendre la supplémentation. Il faut être très prudent lors de l’achat et regarder quelle est la quantité de vitamine C réellement présente dans le comprimé. Il n’est pas rare que des présentations de 1000 mg d’Echinacea ne contiennent que 80 mg de vitamine C. Il faudra toujours acheter des présentations contenant 500 à 1000 mg de vitamine C et veiller à ce que cette information soit bien présente sur l’emballage du produit. Crédit photo © Shutterstock word-image-9080

Le bêta-carotène

Le bêta-carotène est un antioxydant qui neutralise le radical libre anion superoxyde. Il s’agit d’un pigment orangé présent dans certains fruits et légumes comme les carottes, patates douces, papaye, mangue, abricots, etc. Ce pigment a une activité antioxydante et il aura un rôle protecteur surtout au niveau de la peau. D’ailleurs lorsque le bêta-carotène est consommé en quantités supérieures à nos besoins, il pourra s’accumuler dans la peau qui prendra alors un teint orangé. Cette accumulation n’est d’ailleurs pas du tout dangereuse. Cet apport sera à privilégier surtout pendant les mois d’été pour mieux protéger notre peau des rayons UV du soleil. Il est important d’ajouter une petite quantité de bonne graisse aux jus pour mieux absorber le bêta-carotène qui est une molécule liposoluble (une cuillère à café d’huile de lin dans un litre de jus de citron carotte par exemple). Entre autres bienfaits, les bêta-carotènes contribuent à améliorer la santé visuelle, car il prévient la sécheresse oculaire et combat également certaines maladies dégénératives. Crédit photo © Shutterstock word-image-9081

La curcumine

La curcumine est le principal principe actif contenu dans le curcuma. Le curcuma est une épice reconnue depuis l’antiquité en Asie pour ses propriétés médicinales. La curcumine qu’elle contient aide à contrôler des conditions de stress oxydatif et inflammatoire. L’effet de la curcumine sur les radicaux libres est exercé par plusieurs mécanismes. Il est incroyable de voir qu’une seule molécule possède autant d’actions antioxydantes. La curcumine peut piéger différentes formes de radicaux libres, tel que les espèces réactives l’oxygène et de l’azote (ROS et RNS, respectivement)(1). La curcumine active également nos mécanismes antioxydants internes. En effet elle module l’activité du GSH, de la catalase et de la SOD, 3 enzymes actives dans la neutralisation des radicaux libres(2)(3). La curcumine peut aussi, inhiber les enzymes générant des ROS comme la lipoxygénase / cyclooxygénase et la xanthine hydrogénase / oxydase(4). Et pour couronner le tout, la curcumine est un composé lipophile, ce qui en fait un piégeur efficace des radicaux peroxyde, par conséquent, comme la vitamine E, la curcumine est également considérée comme un antioxydant des graisses(5). Pour bénéficier des vertus antioxydantes du curcuma, celui-ci devra être associé à du poivre noir qui améliore son absorption et sa stabilité dans notre organisme.

La vitamine E

La vitamine E est une vitamine liposoluble. La forme biologique la plus active de la vitamine E est l’α-tocophérol. La vitamine E est présente dans les huiles végétales. Elle agit essentiellement comme antioxydants des graisses contre les dérivés réactifs de l’oxygène produits notamment par l’oxydation des acides gras. Ainsi la vitamine E possède une action protectrice de toutes les membranes biologiques de notre organisme. Ses vertus antioxydantes seront donc surtout bénéfiques au niveau de la peau et du système nerveux. C’est pour cette raison que la vitamine E est présente dans de nombreux cosmétiques. Exemples d’aliments riches en vitamine E Crédit photo © Shutterstock word-image-9082

La glutathion peroxydase : glutathion, NAC et Sélénium

La glutathion peroxydase est une enzyme produite par notre organisme qui possède un rôle antioxydant. Cette enzyme pour fonctionner nécessite la présence de deux cofacteurs : le sélénium et le glutathion. Les aliments les plus riches en sélénium sont les poissons et les fruits de mer. Ensuite, viennent les viandes, les abats, les œufs, les légumes secs, les aliments céréaliers complets et les fruits à coque. Le glutathion a été surnommé le roi des antioxydants pour son appui à la fonction de la glutathion peroxydase. Le glutathion est produit dans notre organisme à partir d’un acide aminé : la cystéine. On trouve cet acide aminé dans des sources animales : les poissons, les fromages, la viande et le jaune d’œuf. La consommation jointe de sélénium et de cystéine compléments alimentaires permet également de soutenir l’importante action antioxydante de la glutathion peroxydase.

La Coenzyme Q10

La coenzyme Q10 est également appelée coQ10 ou ubiquinone. Cette molécule possède de fortes propriétés antioxydantes. Son taux sanguin diminue avec l’âge et également chez les personnes qui prennent des statines (médicaments contre l’excès de cholestérol) car les statines bloquent sa biosynthèse. La Coenzyme Q10 est ainsi proposée pour compenser les effets des statines sur les taux sanguins de coenzyme Q10(6). La coenzyme Q10 est ainsi présente dans des compléments destinés à la protection de notre système cardiovasculaire.

Synergie des systèmes antioxydants

Il a été montré que les antioxydants présentent une action synergique dans la lutte contre le stress oxydatif. À la manière de vases communicants, leurs niveaux sont améliorés par l’apport d’antioxydants d’autres types(7). De plus, certains antioxydants permettent d’en régénérer d’autres. Par exemple, la vitamine E peut être régénérée par la vitamine C, la glutathion peroxydase ou par le coenzyme Q10.

Frequently Asked Questions

Pourquoi prendre des antioxydants ?

Les antioxydants sont souvent décrits en termes de bien-être général : ils promeuvent la santé physique, mentale et psychologique. Sous cet angle, on a tendance à privilégier les antioxydants agissant sur les réactions chimiques en cours à l’intérieur de nos cellules, et non sur ceux qui attaquent les cellules en dessous du seuil d’apparence normale de la lumière visible. Or, ne sommes-nous pas tous concernés par les différentes « maladies » qui Combien de fois avons-nous entendu dire “Prenez des antioxydants” ? Je suis sûr que vous aussi vous avez entendu faire de la pub pour des produits high-tech anti-oxydants, grâce à la publicité et à l’influence des médias. Alors, pourquoi prendre des antioxydants ?

Quel est le meilleur antioxydant pour la peau ?

Si vous vous inquiétez de l’âge de votre peau, vous savez que plus vous vieillissez, plus votre peau perd de son élasticité et de sa couleur. Qu’il s’agisse de la peau sèche, de la peau grasse ou du contour des yeux, les rides apparaissent plus rapidement, et c’est sans doute la pire chose qui pouvait arriver à votre peau. Le corps humain est composé de cellules qui se divisent et se diversifient en permanence. Pour travailler ensemble, les différentes cellules doivent se comprendre et s’entendre. Pour faire cet entente, elles intériorisent un langage commun, qui est la médecine. La médecine est une science qui étudie le travail de l’organisme et sa diversité, qui est une très grande richesse. La médecine est une science qui permet d’établir des connaissances pour pouvoir agir sur les maladies

Quel est le meilleur antioxydant naturel ?

Au cours de nos vies, nous sommes exposés à des milliers de substances chimiques. Parmi celles-ci, quelques-unes sont plus toxiques que d’autres. L’exposition à un antioxydant naturel est ainsi considérée comme une alternative sûre à la chimiothérapie qui, elle, n’est pas seulement agressive, mais aussi coûteuse en termes de santé. Les produits naturels sont des médicaments … nous avons tous besoin d’un allié pour mieux nous aider à combattre les maladies chroniques. Les antioxydants, ou tout simplement anti-oxydants, sont des substances qui renforcent l’action des médicaments. Ils agissent comme des garde-fous, nous protègent des agressions du monde extérieur.

Related Tags:

meilleur antioxydant visagemeilleur antioxydant naturelmeilleur antioxydant pour la peaumasque antioxydant c'est quoisérum antioxydant visagecrème antioxydante définition,People also search for,Feedback,Privacy settings,How Search works,Antioxidant,Les antioxydants,meilleur antioxydant visage,meilleur antioxydant naturel,meilleur antioxydant pour la peau,masque antioxydant c'est quoi,sérum antioxydant visage,crème antioxydante définition,antioxydant bienfaits

Previous Post Ce que chaque type de liquide vaginal dit sur la santé d’une femme
Next Post que prend-t-elle en charge ?