apprenez à l’étirer et le détendre pour lutter contre l’anxiété et la peur

Ce texte est sensible. Essayez de générer une nouvelle copie.

Plusieurs personnes pensent que l’étirement est un exercice facile, simple à réaliser et à effectuer et permettre d’apprendre à contrôler sa respiration et de calmer son stress. Pourtant, il est important de mentionner que l’étirement n’est pas une méthode facile pour lutter contre la peur et l’anxiété.

L’étirement est devenu le meilleur moyen pour vous détendre. Vous pouvez tout simplement le faire tous les jours, si vous voulez. Je pense qu’un bon fitness coach vous sera utile pour l’apprendre et le réaliser. Le but de l’étirement est de libérer la tension dans les muscles et d’égaliser les tensions dans le corps. Il est aussi connu comme un excellent moyen pour tonifier les muscles et les utiliser comme des mécanismes d’équilibre et de protection. L’étirement pe

Lorsque nous ressentons de la peur, nous éprouvons parfois la boule familière dans notre gorge, un frisson le long de notre colonne vertébrale ou une crispation de notre mâchoire. Ce qui est moins perceptible, c’est une légère contraction des hanches. Il s’agit de la tension du muscle psoas, également appelé muscle de l’âme, la zone du corps où résident l’anxiété et la peur. Toutefois, ces symptômes peuvent être atténués par un entraînement spécifique.

Le muscle psoas est le fléchisseur de la hanche et le gardien de la stabilité du corps. Comme le note Cyril Sellier, kinésithérapeute, ostéopathe et entraîneur sportif, ce muscle permet de rapprocher la hanche du tronc. Cette question est posée aux athlètes et aux femmes au début de la course. C’est également un muscle structurel qui vous permet de maintenir une position stable et qui soutient la lordose lombaire. Ce muscle vous aide à monter des escaliers, à marcher sur des chemins escarpés ou à tirer votre genou vers votre poitrine. Le muscle de l’âme est ainsi appelé parce qu’il peut affecter tous les aspects de votre vie, de votre bien-être physique à votre relation avec le monde et à votre perception de vous-même. Si le muscle psoas est tendu, il peut également provoquer des douleurs dorsales. Des problèmes digestifs et des sautes d’humeur peuvent également survenir. D’autre part, un muscle psoas souple et stimulé soulage le stress et l’anxiété. C’est pourquoi il est important de s’efforcer d’éviter les nombreuses conséquences du stress. Ce n’est pas une coïncidence si c’est à cette partie du corps que les praticiens du yoga accordent une attention particulière. Dans ce dernier cas, le muscle mental est en fait important pour l’équilibre et l’alignement de la colonne vertébrale. Dans cette optique, nous proposons des exercices spécifiques qui permettent de relâcher la tension du muscle psoas par la relaxation et l’étirement. Tout d’abord, il est important de comprendre la relation étroite entre les muscles de l’âme et le stress.

Relation entre le psoas et la charge

Face à l’anxiété et aux situations stressantes, notre corps a trois options principales : Se battre, fuir et ne rien faire. Selon le Yoga Journal, le psoas joue un rôle particulièrement important dans la façon dont nous gérons le stress. Lorsque nous réagissons en nous battant, les mouvements d’affrontement sont initiés par le psoas. Cela fonctionne également lorsque nous décidons de marcher car cela permet de délier nos pieds. Et déstabiliser la situation, c’est une attitude lâche pour se protéger. Dans ce dernier cas, le corps réagit à la situation de stress par une contraction immédiate. Au cours de l’évolution, le psoas a contribué à la survie de l’homme contre les prédateurs. Cela n’a pas changé. Car même si la menace est aujourd’hui très différente, nous sommes constamment confrontés à des situations de peur, de stress et d’anxiété. En fait, de nombreux événements difficiles de la vie peuvent provoquer la raideur et la contraction du psoas. D’autres facteurs, comme une position assise prolongée ou une activité physique tout simplement excessive, peuvent provoquer cette contraction musculaire chronique. De même, la sensation de tension dans le psoas ne doit pas être ressentie. En fait, elle peut entraîner des douleurs dorsales, une agitation accrue ou une mauvaise posture. Pour y remédier, des exercices pour le mal de dos sont recommandés. Toutes ces raisons soulignent le rôle de certaines poses de yoga dans la relaxation de ces muscles mentaux. Par conséquent, un psoas détendu peut améliorer notre capacité à faire face aux dangers de la vie, réduire le stress et l’anxiété, ou améliorer notre posture.

Fonctions de base de l’abs

Le muscle psoas remplit trois fonctions principales : – Gardez votre posture : Notre colonne lombaire présente une courbure naturelle qui contribue à absorber l’impact de nos mouvements. C’est l’une des raisons pour lesquelles nous pouvons nous tenir debout ou marcher sur de longues distances sans aucun problème. Il semble que le muscle psoas aide dans ces positions verticales. Notre torse est fermement soutenu par les psoas de chaque côté et le sacrum. C’est grâce à eux que nous pouvons adopter une posture droite et que nous sommes exclusivement des êtres bipèdes. – Lancez le mouvement : Chez les yogis, le lien entre le psoas et notre stress, ainsi que notre mal de dos, notre humeur, etc., est à la base de postures telles que les fentes, la Rider Pose ou la Pigeon Pose. Elle est la base de postures telles que les fentes, la Rider Pose ou la Pigeon Pose. – Réponse à la peur : Le muscle psoas est particulièrement innervé par sa localisation au niveau du plexus lombaire et du plexus sacré. Ainsi, lorsque vous rencontrez un danger, votre système nerveux le détecte et réagit. Par conséquent, le psoas est l’un des premiers muscles à réagir au stress, à l’anxiété et à la peur. Dans ces cas, il peut être utile de prendre une profonde respiration pour le détendre. En revanche, une respiration plus superficielle est plus susceptible de provoquer une contraction musculaire.

Etirer le psoas pour l’équilibre énergétique

Effectuer des postures qui vous permettent d’entrer en contact avec vos corps énergétiques vous aide à mieux vivre l’expérience de la présence au moment présent. L’énergie pranique s’équilibre lorsque le psoas est en bonne santé. De cette manière, la circulation du prana est favorisée dans tout le corps, qui bénéficie d’une répartition égale de l’énergie vitale. Cela permet au corps d’effectuer des mouvements avec moins d’effort et d’avoir plus d’énergie. Le yoga est donc un moyen efficace de détendre le psoas et donc d’équilibrer l’ensemble du corps. D’où les nombreuses attitudes qui insistent sur l’importance de l’étirement de ce muscle, qui est pour le moins ignoré.

Exercices pour détendre et étirer les muscles abdominaux

Exercice d’étirement du Psoas debout – Source : Femme.

1. Psoas en position verticale

Cet entraînement est encore plus bénéfique si vous courez régulièrement. Prenez le temps de vous étirer après chaque cours :

  • En vous tenant droit, mettez vos pieds en fente avec la jambe avant pliée et la jambe arrière légèrement croisée. Si vous voulez rendre l’exercice plus facile, vous pouvez vous appuyer sur un banc.
  • Sans bouger les pieds, déplacez la hanche de votre jambe arrière vers l’avant de façon à vous approcher du point de pivot sans le toucher.
  • Vous devriez sentir un étirement, puis vous pouvez lever les bras pour augmenter l’effet. Notez qu’il n’est pas nécessaire de faire un grand trou dans les pieds.

Kneeling Lunge – Source : Femme. word-image-11446

2. Accroupi

Nous vous recommandons d’utiliser un tapis de gymnastique pour cet exercice afin d’éviter les douleurs aux genoux :

  • Pliez un genou à un angle de 90 degrés et placez-le sur votre pied. Puis posez votre autre genou au sol.
  • Pour allonger le psoas, gardez vos hanches sur un axe tout en déplaçant votre abdomen vers l’avant. Ce mouvement donne l’impression que la jambe est tirée en arrière.
  • Maintenez cette position pendant 3 secondes (la durée augmente à chaque répétition).
  • Inspirez lorsque vous vous reposez et expirez lorsque vous vous étirez.

L’importance de l’exercice ne réside pas dans la modification de l’amplitude entre le talon appliqué et le genou appliqué sur le sol. De cette façon, la hanche ne peut pas dépasser son axe. Un autre détail important est de garder votre genou au même niveau que le pied sur lequel vous vous appuyez. Fente debout- Source : Femme. word-image-11447

3. Fente verticale

Ce n’est ni plus ni moins qu’une version debout d’une fente à partir des genoux. Il est encore idéal pour les personnes ayant des genoux faibles. Pour étirer le psoas, faites les mêmes gestes que pour les fentes, mais sans le mouvement du bassin. En fait, vous pouvez entraîner vos muscles quadriceps avec ce mouvement. Vous pouvez également faire un étirement des ischio-jambiers en étendant votre jambe avant puis en inclinant légèrement votre poitrine. Étirement sur les deux genoux du Psoas. – Source : Femme. word-image-11448

4. Étirement des deux psoas sur les genoux :

Asseyez-vous sur des jambes croisées, les bras derrière vous. Ensuite, effectuez les étapes suivantes :

  • Utilisez vos mains et vos genoux pour vous soutenir.
  • Poussez votre bassin vers l’avant et soulevez-le doucement en même temps que vous baissez votre tête, en la ramenant vers le bas.
  • Quand votre poitrine est dégagée, étirez vos hanches. Là encore, cela doit se faire sans contrainte.
  • Répétez le mouvement 3 fois, avec un rythme lent et une respiration profonde.

Étirement/relaxation du psoas – Source : Femme. word-image-11449

5. Étirer/relaxer les muscles

Avec ce mouvement, vous avez la possibilité de soulager le bas du dos. Cet exercice est également un bon échauffement pour des exercices plus intensifs. C’est également un bon exercice de relaxation.

  • Prenez un tapis et allongez-vous sur le dos. Assurez-vous que votre cou est aligné avec votre colonne vertébrale. Puis relâchez vos omoplates et baissez vos épaules.
  • Puis saisissez le genou avec les deux mains. Pour que le mouvement soit efficace, ne bougez pas vos épaules ni votre bassin.
  • Respirez profondément.
  • Puis expirez et appuyez légèrement sur la jambe pliée pour la ramener vers votre poitrine.
  • Répétez le mouvement 3 à 5 fois sur chaque jambe.

Vous devriez sentir l’étirement du psoas dans la jambe tendue, en particulier dans la hanche. Si vous n’êtes pas aussi mobile, utilisez un oreiller sous votre coccyx. Étirer les deux psoas, dos au sol – Source : Femme. word-image-11450

6. Etirer le dos au sol et les deux psoas

Cet exercice, comme le précédent, se concentre davantage sur le dos tout en étirant les deux muscles abdominaux :

  • Allongez-vous sur le tapis avec les jambes pliées. Les pieds doivent être parallèles à la largeur du bassin.
  • Relevez votre bassin de sorte que vos fesses, votre dos et vos hanches forment une ligne. N’hésitez pas à soutenir le bas de votre dos avec vos mains si vous en avez besoin. Pour obtenir l’étirement souhaité, contractez l’entrejambe et l’abdomen.

Étirements avec le ballon suisse – Source : Femme. word-image-11451

7. Étirements avec ballon suisse

Si vous avez un ballon suisse à la maison, utilisez-le pour cet exercice. Lorsque vous posez votre dos sur le Swiss Ball, il s’étire automatiquement. Bien sûr, en raison du déséquilibre potentiel causé par le ballon, vous devrez également compter sur vos muscles pour vous maintenir en équilibre.

Utilisez vos muscles abdominaux avec des postures de yoga

De nombreuses poses de yoga visent à détendre et à étirer les muscles psoas pour soulager l’anxiété. Vous ciblez donc directement les fléchisseurs de la hanche. Avant de commencer les postures de yoga suivantes, assurez-vous de faire quelques exercices d’échauffement. Ils sont également fortement recommandés pour les personnes souffrant de maux de dos et de sciatique.

1. Cabine de conduite

Attitude du conducteur- Source : Femme. word-image-11452

  • Faites une fente et abaissez-vous sur vos genoux, avec un de vos genoux parallèle à votre cheville.
  • Pour que l’étirement soit efficace, étendez la hanche du côté de la jambe tirée vers l’arrière tout en gardant le genou plié devant vous immobile. Le bassin ne doit pas non plus se déplacer hors de son axe.
  • Tout en maintenant cette position, prenez 3 respirations profondes.
  • Enfin, en fonction de votre mobilité et de votre équilibre, utilisez votre bras pour éloigner votre jambe arrière.

2. Pigeonnier

Posture du pigeon – Source : Femme. word-image-11453

  • Commencez par vous mettre à quatre pattes et placez votre genou entre vos paumes.
  • Placez votre genou de façon à ce que votre mollet et votre tibia soient à plat sur le sol.
  • Faites de votre mieux pour placer votre genou parallèlement à l’avant du tapis.
  • La jambe arrière doit être étendue sans mouvement du bassin.
  • À partir de ce moment, vous devriez sentir votre limite. Restez dans cette position statique tout en prenant de profondes respirations.
  • Baissez vos épaules et relâchez votre poitrine.
  • Inspirez par le nez et expirez par la bouche (3 fois).
  • En relâchant les points d’étirement, continuez à maintenir cette position. Si vous êtes assez souple, essayez de soutenir votre poitrine contre le sol.

Crazy Backswing / Wild Stand – Source : Femme. word-image-11454

3. Crazy Backswing / Wild Creature Position

Nous laissons le plus difficile pour la fin avec cette pose qui peut vous surprendre. En fait, cela exigera une grande flexibilité de votre part. Mais ça n’a pas d’importance. Des exercices d’échauffement peuvent vous faciliter la tâche. En bas : le chien tourné vers le bas, la salutation au soleil, les positions alternées de la vache et du chat. Dans cette position, vous étirez toute la surface latérale et les muscles. C’est aussi une bonne pose pour dégager l’ouverture.

  • Mettez-vous à quatre pattes, puis soulevez vos fessiers avec vos bras et vos jambes tendus.
  • Maintenant que vous avez formé un V avec votre corps, essayez de lever une jambe.
  • Puis pliez cette jambe et ramenez le pied sur les fesses.
  • Laissez votre pied glisser vers l’arrière tout en levant simultanément votre bras sur le côté de l’autre pied.
  • Tendez votre bras et faites-le passer devant votre oreille. Ça étire le flanc.

Comme nous l’avons déjà vu, ces postures vous aident à gérer les émotions associées à la tension du psoas. Toutefois, si vous souffrez de douleurs à la hanche, au dos ou au nerf sciatique, il existe des exercices et des remèdes qui peuvent vous aider.étirer (s’étirer) est une action de nombreuses connotations: se décontracter, élargir ses muscles, s’élargir, étirer la peau, et bien plus encore. En effet, les muscles sont des organes physiologiques qui se développent grâce à l’exercice, qui contribuent à améliorer la capacité respiratoire et la qualité du sommeil. Par conséquent, les muscles aident à maintenir la santé, notamment la santé mentale. Et pourtant,. Read more about comment gérer l’anxiété and let us know what you think.

Related Tags:

comment vaincre le stress et l'angoissecombattre l'anxiété naturellementmédicament contre le stress et l'anxiétécomment gérer l'anxiétécomment combattre l'anxiétécomment calmer l'anxiété,People also search for,Privacy settings,How Search works,comment vaincre le stress et l'angoisse,le psoas muscle,combattre l'anxiété naturellement,médicament contre le stress et l'anxiété,comment gérer l'anxiété,psoas, muscle poubelle,comment combattre l'anxiété,étirement bassin

Previous Post Le Botox, une nouvelle mode pour agrandir le pénis ?
Next Post Est-il normal qu’un homme ne laisse pas sa femme toucher son téléphone ?