Avant de partir à la retraite, cette femme de ménage adresse une lettre à son patron pour lui dire ces 4 vérités

Après une carrière de 10 années de travail dans un grand hôtel résidentiel de Montréal, cette femme de ménage est à la retraite et envisage de mettre fin à ses activités. Elle a donc décidé de marquer cette occasion en écrivant un message à son employeur pour lui dire quelques vérités sur sa carrière de ménagère.

Avant de partir à la retraite, cette femme de ménage adresse une lettre à son patron pour lui dire ces 4 vérités.

L’humiliation professionnelle peut prendre la forme d’un harcèlement moral ou même physique sur le lieu de travail. Il s’agit d’une question qui, dans certains cas, entraîne une détresse disproportionnée pour l’employé. Dans l’histoire suivante, rapportée par Metro, une employée victime de son patron tyrannique a décidé de faire entendre sa voix en lui envoyant une note. Il a écrit ses pensées les plus directes et honnêtes en noir et blanc.

Après avoir travaillé comme femme de ménage dans différentes banques pendant plus de trois décennies, une employée a finalement exprimé ses sentiments dans une lettre honnête adressée à son dernier patron. Un exemple qui montre qu’une personne ne démissionne pas toujours pour des raisons financières. Note de l’économiste – Source : Métro

Son patron était agressif et violent

Selon Metro, l’employée en question a choisi de s’exprimer de manière anonyme lorsqu’elle a décidé de partager toutes ses pensées avant de prendre sa retraite. Celui-ci, après 35 ans de loyaux services, n’était clairement pas reconnu comme son dernier patron. La dame a parlé de ses sentiments sur la façon dont elle avait été traitée. Elle encourage également ses employeurs et ses collègues à être plus gentils et à traiter les autres avec plus de respect. En fait, on rencontre parfois des dirigeants tyranniques.

Tu n’es pas meilleur que moi

Cette lettre est adressée à la fois au superviseur et à l’ensemble de l’entreprise. Elle veut attirer l’attention de tous les employés, quelle que soit leur position dans l’entreprise. Il écrit dans ce post : Bonjour mesdames, demain est mon dernier jour de nettoyage. J’ai un seau prêt pour la prochaine baby-sitter. J’ai quitté mon travail après la façon dont tu m’as traité au bureau. Ce n’était ni plus ni moins que de la brutalité et de l’agression.  Mais cela a à voir avec votre caractère, pas le mien. Gardez donc cela à l’esprit à l’avenir : Dans un monde où vous pouvez être n’importe quoi, soyez bon. Parce que tu n’es pas mieux qu’une femme de ménage. Sincèrement.

La note a suscité une réponse après que votre fils l’ait postée sur les médias sociaux

Le fils de la femme a décidé de rendre la note publique en la publiant sur les médias sociaux. Le titre de la publication était le suivant : C’est pourquoi j’aime ma mère. Elle a nettoyé des pots pendant 35 ans et est partie aujourd’hui avec ce mot pour cet horrible manager. Bonne retraite, maman. Tu as toujours le dernier mot ! Plusieurs personnes ont répondu à cette lettre. Certaines personnes ont salué l’approche de cette femme et se sont identifiées à sa cause. D’autres ont saisi l’occasion pour souligner l’importance de traiter les employés de manière équitable, quelle que soit leur position dans l’entreprise. Voici quelques commentaires : J’ai grandi avec l’idée que le travail est le travail et que toute personne qui se lève et va travailler mérite le même respect, qu’il s’agisse de ramasser des ordures ou de diriger une entreprise. Tant mieux pour ta mère ! Respect ! Bien joué. Mon père a été concierge dans une école pendant 30 ans. Beaucoup de personnel impoli. Quand j’ai commencé à enseigner, j’ai juré d’être toujours gentille avec tout le monde dans l’école. Lors des entretiens d’embauche, je demandais toujours au personnel de la réception ce qu’il pensait du candidat. Certains d’entre eux ont échoué au test de recrutement. Le fait d’avoir affaire à un patron tyrannique peut donner à l’employé un sentiment de démotivation et de dévalorisation. Le stress qui en résulte peut finir par affecter la qualité de votre vie. Cependant, il est important de se défendre et d’apprendre à faire face à ces personnes toxiques. Pour s’en débarrasser, voici quelques recommandations :

  • Si vous êtes victime d’intimidation et de menaces

Selon le Dr Marie-France Hirigoyen, psychiatre et psychothérapeute, et le Dr Florence Jehu, ergothérapeute, il est important de ne pas se laisser impressionner. Être proactif et contacter des services tels que le Comité d’hygiène, de sécurité et de santé (CHSCT) ou simplement demander de l’aide à quelqu’un dans l’entreprise permet de lutter plus facilement contre la surenchère. De plus, le soutien moral vous aidera à renforcer votre résistance psychologique à de telles situations.

  • Si vous souffrez d’une injustice

Parmi les solutions à votre disposition, la méditation peut être un moyen efficace de résoudre un malentendu ou une idée fausse qui vous a fait souffrir. Sur un plan plus cognitif, il offre également de nombreux avantages pour le cerveau. Vous pouvez également demander l’avis de personnes qui peuvent vous aider, par exemple. Par exemple, d’un professionnel de la santé, d’un représentant des employés ou du service des ressources humaines.

Previous Post 5 tisanes pour dégonfler le ventre à faire à la maison
Next Post Quelle est la personne la plus bête sur cette image ?