Cette maman de 15 enfants accouche de son 16ème – Ils ont tous des prénoms commençant par « C »

Cette maman de 15 enfants accouche de son 16ème – Ils ont tous des prénoms commençant par « C »

” Ils ont tous des prénoms commençant par « C »”

Une femme de 39 ans, déjà mère de 15 enfants, a donné naissance à son 16e. Grand frère ou grande sœur rime avec grande joie de vivre ensemble, et cette grande famille semble heureuse. Cependant, la mère de cette famille a insisté pour que les noms de tous ses enfants commencent par la lettre C.

Selon le journal britannique Mirror, Patty Hernandez, 39 ans, originaire de Caroline du Nord, tente de perpétuer la tradition familiale consistant à nommer les enfants d’après la première lettre du nom de leur père. Patty est la mère de 16 enfants. Source : Miroir

Tous les enfants ont des noms commençant par C

Le nom du père est Carlos, et la tradition veut que tous les enfants portent un nom commençant par la lettre C. Patty admet qu’elle et son mari ont eu du mal à choisir un nom pour leur dernier enfant. Puis il s’est souvenu du nom de Clayton sans réfléchir. Tous les noms de bébé commencent par C, et on veut passer à autre chose. Le nom de mon mari est Carlos… C’est un hommage à lui. Toute la famille. Source : Miroir word-image-3186 Bien que sa dernière grossesse ait été difficile, Patty se dit prête à continuer à avoir des enfants et affirme que sa famille élargie est une bénédiction de Dieu. Je n’ai jamais pensé que j’aurais une grande famille avant d’avoir des enfants. Puis j’ai pensé : Ok, pourquoi pas ? C’est très bien. Dernier né de la famille : Clayton. Source : Miroir word-image-3187 Clayton, le plus jeune, pesait 3,7 livres à la naissance, et Patty l’a gardé dans son ventre jusqu’à l’âge de 40 semaines. Elle affirme avoir eu la grossesse la plus longue de sa vie. Patty et son mari. Source : Miroir word-image-3188

Est-il possible d’être heureux dans une famille nombreuse ?

La Gestalt-thérapeute Ann Sosed-Lagard répond à cette question en disant qu’il est important de se rappeler que la famille est un organisme vivant qui se développe et tend à être soumis aux fluctuations du temps et des événements. Cette famille peut être heureuse en partie. Le thérapeute estime que le bonheur conjugal est synonyme de sentiment d’appartenance, de souplesse dans les relations et de constance dans les liens. Pour être heureux dans une famille nombreuse avec de nombreux frères et sœurs, dit le spécialiste, il est important d’établir une hiérarchie familiale dans laquelle chacun a sa place, son espace et sa fonction dans la famille. De même, il est important de prendre en compte le caractère unique et les particularités de chaque enfant en termes de rythme, de goût, de traits de personnalité ou de talents, afin qu’il se sente reconnu et soutenu. L’expert explique également que dans une famille nombreuse, où le quotidien est fait de disputes, de drames et de moralisation, il est nécessaire de prendre du recul et de relativiser les choses. Pour cultiver le bonheur, nous devons apprendre à banaliser, à faire de l’humour et à rire ensemble. Il est également important d’accepter les conflits sans violence physique ou verbale. Ann Sosed-Lagard préconise la transmission de croyances, d’idées et de valeurs familiales pour donner une direction aux enfants, mais sans coercition. D’autre part, les activités ordinaires comme cuisiner, jardiner, écouter de la musique ou simplement bavarder et parler de la journée écoulée, et pourquoi pas jouer à des jeux de société, sont nécessaires pour ressentir la joie d’être ensemble en famille et partager des moments pleins d’émotions.

Previous Post Comment nettoyer une chaise en plastique blanc – même la plus sale
Next Post Est-il normal qu’une femme de 40 ans soit célibataire et sans enfants ?