« Mieux vaut 50 ans de prison qu’une fille lesbienne » Cette mère menace sa fille à cause de son orientation sexuelle

Une femme, très médiatisée pour les menaces “50 ans de prison” et “l’homosexualité est un crime” qu’elle a proférées à l’encontre de sa fille, a commencé à regretter son travail de journaliste pour une chaîne de télévision française et a décidé de partager son histoire.

Ce texte est sensible. Essayez de générer une nouvelle copie.

La communauté LGBT est confrontée à des problèmes persistants et ne peut pas toujours exprimer ouvertement sa sexualité. Certaines personnes vivent même un enfer quotidien dans leur propre maison. Malika Chalkhi, une jeune fille de 22 ans, a été rejetée, discriminée et humiliée par ses parents après avoir appris qu’elle était lesbienne. Son histoire choquante a été rapportée par le journal espagnol 20 Minutos.

Le cas de Malika Chalhi est un exemple des dures réalités auxquelles sont confrontés certains membres de la communauté LGBT. Alors qu’elle pensait pouvoir faire confiance à ses parents, Malika a été reniée en raison de son orientation sexuelle et bannie de sa propre maison. Malika Chalkhi – Source : A propos de Socl

Jetée hors de la maison à cause de son homosexualité

Dans sa lettre à ses parents, Malika voulait leur dire qu’elle était tombée amoureuse d’une femme. Cependant, elle n’avait aucune idée qu’elle serait mise à l’épreuve. Lorsqu’ils ont appris la nouvelle, ils ont réagi violemment et ont fait changer la serrure de la maison pour qu’elle ne puisse pas revenir. Malika Chalkhi et sa mère – Source : A propos de Socl word-image-3850 Malheureusement, l’histoire ne s’arrête pas là. Selon 20 Minutes, la jeune femme a reçu des menaces de mort de la part de sa famille, qui s’est indignée en réponse. Si vous revenez, nous vous tuerons. Mieux vaut 50 ans de prison qu’une fille lesbienne ou mieux vaut une fille junkie qu’une fille lesbienne. D’autres personnes ont la chance d’avoir des enfants normaux, disent-ils. Une triste illustration de l’état d’abandon dans lequel se trouvent ces jeunes, qui pourrait atteindre des proportions insoutenables. Dans une autre triste histoire, une fille a été violée par son propre père parce qu’elle était lesbienne, sous prétexte qu’il était son mentor. Malika Chalkhi et son petit ami – Source : A propos de Socl word-image-3851

Aide à la population italienne

Après le procès, Malika a raconté son histoire à plusieurs médias italiens. Une histoire qui a choqué une grande partie de la population. Dans le journal italien Fanpage.it, une jeune fille toscane pousse un cri sincère : Je ne suis pas celui qui devrait avoir honte. C’est moi qui ne suis pas normal. Il est mal de frapper ou d’insulter un enfant pour ce qu’il est ou ce qu’il veut être. Il n’est pas normal de juger et de montrer du doigt. C’est mal de blâmer quelqu’un juste parce qu’il est gay. Malika Chalkhi – Source : A propos de Socl word-image-3852

On ne peut pas encore rentrer à la maison

Bien qu’elle n’ait toujours pas pu récupérer ses affaires, Malika a réussi à se débrouiller seule et à ne plus dépendre de ses parents. Selon la presse italienne, la jeune fille a réussi à récolter près de 120 000 euros via la plateforme GoFundMe. Une partie de cette somme servira à payer son psychologue et son avocat, l’autre partie sera reversée à des associations d’aide aux pauvres. Malika Chalkhi – Source : A propos de Socl word-image-3853

Effets de l’homophobie

Les personnes touchées par l’homophobie peuvent subir de graves conséquences psychologiques, sociales et physiques. Certains d’entre eux sont enclins à l’agressivité, ce qui peut avoir de graves conséquences. Et non sans raison, certaines victimes n’ont pas survécu, comme dans le cas du jeune homme tué par son propre père. Sur le plan social, ces effets peuvent se manifester dans le domaine du travail ou dans les relations avec les amis et la famille. L’association nationale SOS Homophobie cite comme exemples le licenciement d’une personne, le refus d’une promotion, l’opinion des collègues, le changement d’école des enfants ou l’incompréhension des autres. Sur le plan psychologique, la personne peut se replier sur elle-même et souffrir de tristesse, de dépression et d’anxiété constantes. Dans certains cas, une tentative de suicide est effectuée, comme l’illustre l’histoire du jeune Denver.

Previous Post Quels sont les remèdes qui permettent de traiter et guérir les hémorroïdes ?
Next Post Exercices isométriques pour modeler le corps en moins d’un mois